5 août 1917-5 août 2017 : centenaire de la loi sur les pauses et les chambres d’allaitement

26 juillet 2017 | Initiative scientifique

A l’occasion du centenaire de la loi du 5 août 1917 sur les pauses et les chambres d’allaitement, voici un bref retour historique sur le contexte de l’époque.

Dans les années 1880, certains patrons déjà « avaient installé dans leur usines des chambres d’allaitement ou des crèches, non seulement dans un souci de santé publique mais aussi pour fixer la main d’œuvre féminine ».

En 1914, on comptait 31 crèches et 21 chambres d’allaitement essentiellement dans le Nord de la France et dans les Vosges.

« En 1916, le Conseil national des femmes vota les vœux suivants : droit pour toutes les travailleuses d’allaiter leur nourrisson; obligation pour tous les employeurs de plus de 50 ouvrières d’installer une chambre d’allaitement. […] Le 5 janvier 1917, Albert Thomas, ministre des armements, envoyait une circulaire éloquente signalant à tous les industriels de son ressort, l’urgence de créer chez eux des chambres allaitement« .

C’est dans ce contexte que la loi du 5 août 1917 a institué les chambres d’allaitement qui permettaient aux mères de nourrir leur bébé dans ou à proximité de leur lieu de travail et instituaient des pauses d’allaitement.

Ces dispositions sont encore en vigueur de nos jours dans le code du travail :

 

Pour aller plus loin

Travail et allaitement, ce que dit la loi. Allaiter aujourd’hui n°53, LLL.

 

Tétons et tétines : histoire de l’allaitement de Marie-Claude Delahaye.

Disponible en prêt au Cerdam.

 

Petit guide de l’allaitement pour la mère qui travaille de Claude Diderjean-Jouveau.

Disponible en prêt au Cerdam.

 Publié par : VM, Documentaliste IPA.