Journée internationale de la malbouffe – 21 juillet

21 juillet 2017 | Initiative scientifique

En cette journée internationale de la malbouffe, saviez-vous que les bébés ont déjà des préférences gustatives avant la naissance?

Le sein et le lait : médiateurs de signaux et promoteurs d’apprentissages

Le biologiste Benoist Schaal, spécialiste des fonctions de l’olfaction chez les nouveaux-nés, parle d’avant-goût. le bébé garderait en mémoire les arômes qu’il a sentis avant la naissance, en particulier ceux transférés à partir de l’alimentation maternelle. Et ce souvenir orienterait ses premiers goûts et dégoûts. Les apprentissages olfactifs acquis pendant la tétée sont loin d’être éphémères. Ils s’avèrent, au contraire, suffisamment stables pour influencer le comportement de l’enfant au sevrage, et modulent peut-être encore les choix de l’enfant plus âgé et, peut-être, de l’adulte.

 » En période de lactation, le sein est à l’origine de substances odorantes qui interviennent dans la communication entre la mère et l’enfant. Ces messages mammaires sont en partie appris par association avec la tétée. La relation olfactive entre la mère et l’enfant se fonde aussi sur des mécanismes sensoriels prédisposés qui n’ont besoin d’aucun apprentissage préalable, mais aussi sur des acquisitions du fœtus. La redondance de tous ces signaux olfactifs prédisposés et appris in utero et lors de la tétée et leur intégration avec les messages des autres sens optimisent les premiers échanges nourriciers et la construction des liens d’attachement. A plus long terme, la mémoire précoce du bouquet lacté pourrait orienter les préférences ingestives au sevrage, et influencer les préférences de l’adulte en matière de consommations alimentaires ou addictives. »

  • Schaal B, Delaunay-El Allam M, Doucet S. Le sein et le lait : médiateurs de signaux et promoteurs d’apprentissages. Réalités en gynécologie-obstétrique 2005, n°105.

« Votre enfant est ce que vous mangez. »

C’est avec ce slogan, associé à des images fortes, que la Société de pédiatrie du Brésil de Rio Grande (SPRS) vise à sensibiliser les mères sur l’alimentation de leurs bébés. Cette campagne, qui a fait le buzz en 2015,  montrait des images de mères qui allaitent leur enfant avec, peints sur leur sein, des exemples de malbouffe.

Pour aller plus loin

Ces articles sont également disponibles sur demande chez IPA.
Publié par : V.M,  Documentaliste IPA.