L’allaitement diminuerait le risque d’endométriose

04 septembre 2017 | Actualités scientifiques |

La durée de l’allaitement et l’allaitement exclusif seraient associés à un risque plus faible de développer une endométriose. Les chercheurs ont observé que pour chaque trimestre d’allaitement , les risques de développer une endométriose diminuaient en moyenne de 8 %, et de 14% pour les mois d’allaitement exclusif.

Les femmes ayant allaité plus de 36 mois au total voient leur risque de développer une endométriose diminuer de 40% comparé aux femmes n’ayant jamais allaité.

Farland Leslie V, Eliassen A Heather, Tamimi Rulla M, Spiegelman Donna, Michels Karin B, Missmer Stacey A et al. History of breast feeding and risk of incident endometriosis: prospective cohort study.
Cet article est également disponible sur demande chez IPA.
Publié par : VM., Documentaliste IPA.

Articles en lien