Allaitement maternel et risque de maladies cardiovasculaires chez la mère

28 juin 2017 | Actualités scientifiques |

L’étude, qui a associé l’université d’Oxford (Royaume-Uni), l’Académie chinoise de médecine et l’université de Pékin, a porté sur près de 300 000 femmes chinoises, entre 2004 et 2008.

D’après ses résultats, les mères qui allaitent auraient environ 10 % de risque en moins de développer une maladie coronarienne ou d’être victime d’un accident vasculaire cérébral.Et plus l’allaitement est long, plus le risque baisse.

Peters SAE, Yang L, Guo Y, et al. Breastfeeding and the Risk of Maternal Cardiovascular Disease: A Prospective Study of 300 000 Chinese Women. J Am Heart Assoc. 2017 Jun 21;6(6).

Cet article est également disponible sur demande chez IPA.
Publié par : VM., Documentaliste IPA.

Mots clés : , , ,

Articles en lien

  • L’alimentation de l’enfant en bas âge et l’obésité maternelle : facteurs de risque du développement de la maladie du foie gras non alcoolique dès l’adolescence

    Cette étude montre qu’un allaitement maternel prolongé au-delà de six mois ainsi que la bonne santé et hygiène de vie […]

    Lire la suite >
  • L’impact de la césarienne sur l’initiation, la durée et les difficultés de l’allaitement dans les quatre premiers mois du post-partum.

    Au Canada, le taux de césarienne est supérieur aux recommandations de l’OMS en 2009. Or, on sait que des les […]

    Lire la suite >
  • Allaitement maternel et sevrage en France métropolitaine : revue narrative sur les facteurs liés à une durée d’allaitement maternel inférieure aux recommandations

    « L’objectif principal de ce travail est de mettre en évidence les facteurs qui limitent l’Allaitement maternel en France dans sa […]

    Lire la suite >