Enquête : Pratiques traditionnelles et culturelles autour de l’allaitement et de la grossesse susceptibles d’être à risque pour la santé

24 décembre 2021 | Initiatives scientifiques

Le programme REPROTOXIF mène l’enquête sur certains comportements coutumiers qui peuvent nous exposer, sans le savoir, à des produits dangereux pour notre santé.

REPROTOXIF est une action développée par le Centre de Consultation de Pathologie Professionnelle et de l’Environnement de l’hôpital Fernand Widal de Paris, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé, dans le cadre du 3ème Plan Régional Santé Environnement, pour le “Repérage et prise en charge des situations d’expositions à des TOXiques pouvant aboutir à des troubles de la REPROduction en région Île-de-France“. La mission du centre  est de “répondre aux interrogations concernant un risque pour la fertilité, la grossesse ou l’allaitement, en rapport avec une exposition à des produits chimiques” et a pour objectif de “repérer les expositions à des produits dangereux pour la reproduction et de proposer une prise en charge appropriée, en particulier des mesures de prévention“.

 

Le Centre mène une étude sur les pratiques traditionnelles / culturelles réalisées en lien avec la grossesse, l’accouchement, le post-partum ou l’allaitementqui pourraient être à risque pour la santé des femmes enceintes ou des nouveau-nés. Le Centre souhaite identifier ces pratiques (telles que la consommation de remèdes artisanaux, l’ingestion d’argile ou l’utilisation d’encens dans la chambre) pour pouvoir évaluer spécifiquement leur risque potentiel et formuler des conseils de prévention. Si vous avez connaissance de telles pratiques, vous pouvez remplir un court questionnaire. (Pour renseigner plusieurs pratiques, vous pouvez soumettre plusieurs questionnaires successivement.)

Publié par : JC, Documentaliste IPA.

Mots clés :