L’alimentation de l’enfant en bas âge et l’obésité maternelle : facteurs de risque du développement de la maladie du foie gras non alcoolique dès l’adolescence

26 juin 2017 | Actualités scientifiques

Cette étude montre qu’un allaitement maternel prolongé au-delà de six mois ainsi que la bonne santé et hygiène de vie de la mère pendant la grossesse (évitant obésité et tabagisme) protègent du risque de développer la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) à l’adolescence.

Ayonrinde, Oyekoya T. et al. Infant nutrition and maternal obesity influence the risk of non-alcoholic fatty liver disease in adolescents. Journal of Hepatology , june 2017.

Cet article est également disponible sur demande chez IPA.

Pour aller plus loin  :

Influence des habitudes alimentaires lors de la première années de vie sur la croissance de l’enfant de 0 à 5 ans. La durée de l’allaitement à prendre en compte dans la prévention de l’obésité

Allaitement maternel et sevrage en France métropolitaine : revue narrative sur les facteurs liés à une durée d’allaitement maternel inférieure aux recommandations

 

Publié par : KNM, Documentaliste IPA. 

Mots clés : , , , , , ,

Articles en lien

  • L’inclusion des femmes allaitantes dans les études sur les médicaments antirétroviraux à action prolongée

    Cet article met en avant l’importance d’inclure les femmes enceintes et les femmes allaitantes dans les études sur les médicaments […]

    Lire la suite >
  • Le soutien des mères afro-américaines allaitantes grâce aux communautés Facebook

    Le but de cette étude est de décrire les expériences des mères Afro-Américaines participant à des groupes de soutien sur […]

    Lire la suite >
  • Les facteurs favorables lors de l’hospitalisation, associés au succès de l’allaitement post-partum

    De nombreuses mesures sont prises dans les hôpitaux pour améliorer les soins du nouveau-né. Certaines mesures peuvent promouvoir l’allaitement, comme […]

    Lire la suite >