L’alimentation de l’enfant en bas âge et l’obésité maternelle : facteurs de risque du développement de la maladie du foie gras non alcoolique dès l’adolescence

26 juin 2017 | Actualités scientifiques

Cette étude montre qu’un allaitement maternel prolongé au-delà de six mois ainsi que la bonne santé et hygiène de vie de la mère pendant la grossesse (évitant obésité et tabagisme) protègent du risque de développer la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) à l’adolescence.

Ayonrinde, Oyekoya T. et al. Infant nutrition and maternal obesity influence the risk of non-alcoholic fatty liver disease in adolescents. Journal of Hepatology , june 2017.

Cet article est également disponible sur demande chez IPA.

Pour aller plus loin  :

Influence des habitudes alimentaires lors de la première années de vie sur la croissance de l’enfant de 0 à 5 ans. La durée de l’allaitement à prendre en compte dans la prévention de l’obésité

Allaitement maternel et sevrage en France métropolitaine : revue narrative sur les facteurs liés à une durée d’allaitement maternel inférieure aux recommandations

 

Publié par : KNM, Documentaliste IPA. 

Mots clés : , , , , , ,

Articles en lien

  • L’allaitement exclusif peut atténuer l’augmentation de l’indice de masse corporelle chez les enfants génétiquement prédisposés

    Des chercheurs ont souhaité voir si la durée et l’exclusivité de l’allaitement maternel peuvent minimiser l’augmentation de l’indice de masse […]

    Lire la suite >
  • Faire le deuil d’un « allaitement raté » ? Pourquoi ? Comment ?

    Un “allaitement raté” ? Retour sur le livre d’ Amy Brown : Why Breastfeeding grief and trauma matters  Amy Brown […]

    Lire la suite >
  • L’impact potentiel de la procréation médicalement assistée (PMA) sur l’allaitement maternel

    Le numéro de Breastfeeding Medicine de Novembre 2019 met en avant un article sur l’impact potentiel de la procréation médicalement […]

    Lire la suite >