Attitudes professionnelles vis-à-vis de l’allaitement avant et après la mise en œuvre de l’Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB)

07 janvier 2022 | Articles scientifiques IHAB

Une étude publiée dans la revue Journal of Human Lactation présente l’impact positif de l’implémentation d’une politique IHAB dans une maternité Finlandaise

Les professionnel·les de la santé jouent un rôle crucial dans le soutien à l’allaitement maternel dans les hôpitaux. Leur attitude et leurs connaissances pour fournir un soutien individuel de haute qualité sont essentiels à son succès. L’objectif de cette étude était de mieux comprendre l’influence du programme IHAB et néo-IHAB (pour les services néonatals) sur les attitudes des professionnel·les de la santé et d’examiner leur impact sur les pratiques hospitalières.

L’étude a été menée dans un hôpital public de niveau II en Finlande avec environ 1 700 accouchements par an et environ 400 admissions annuelles à l’Unité de soins intensifs néonatals. Les services concernés par l’étude étaient 1) une maternité ambulatoire ; 2) une unité de travail et d’accouchement ; 3) une maternité comprenant à la fois des patientes prénatales et postnatales ; et 4) une unité de soins intensifs néonatals. Les données ont été recueillies avant et après l’implémentation de l’Initiative Hôpital Ami des Bébés, en 2017 et en 2019.

Les résultats montrent que la mise en œuvre de l’IHAB et de la neo-IHAB était associée à des changements positifs dans les attitudes du personnel de santé vis-à-vis de l’allaitement (plus facilitantes et moins déresponsabilisantes) ainsi que dans les pratiques hospitalières liées à l’allaitement. Cette amélioration a été observée dans chacune des unités d’étude et des groupes professionnels qui ont participé aux deux collectes de données en 2017 et 2019. L’impact semblait être plus marqué parmi les professions et les services qui avaient les scores d’attitude les plus bas avant l’implémentation. Dans cette étude, les attitudes envers l’allaitement sont non seulement devenues plus favorables, mais aussi plus cohérentes entre les unités : il est important que toutes les unités hospitalières soient engagées dans le processus et son objectif. Des plans de mise en œuvre conçus avec soin et adaptés aux unités ont été cruciaux pour le succès des interventions.

L’étude précise que les améliorations des attitudes en matière d’allaitement ont été mesurées peu de temps après la mise en œuvre de l’IHAB et de la neo-IHAB, et rappelle que que la conformité aux recommandations IHAB peut décliner après la labellisation de l’hôpital. L’étude souligne que le développement continu des pratiques, un suivi régulier et une formation réussie pour les professionnel·les de la santé sont toujours nécessaires pour maintenir les résultats améliorés. Par exemple, l’auto-évaluation des attitudes des professionnel·les pourrait être utilisée comme mesure de suivi et indicateur de l’état des pratiques amies des bébés. (Cependant il est possible d’avoir des attitudes moins favorables tout en respectant les politiques d’une unité et les pratiques liées à l’allaitement.) Les relations causales entre les attitudes et les pratiques n’ont pas été examinées par l’étude, mais elle souligne que pour améliorer la qualité des soins, le maintien des attitudes favorables des professionnels de la santé envers l’allaitement est essentiel.

L’étude conclue que les résultats de la mise en œuvre de pratiques amies des bébés sur les attitudes des professionnel·les de la santé en matière d’allaitement sont prometteurs, bien qu’il ne soit pas possible de conclure quels facteurs de l’intervention ont été le plus associés au changement de ces attitudes. Les attitudes sont liées aux sentiments et aux émotions des personnes, et le succès des interventions dépend de la mesure dans laquelle elles influencent les émotions avec succès et si ces changements d’émotions influencent le comportement des personnes. L’étude souligne que des recherches futures sont nécessaires pour étudier la durabilité des changements réalisés dans la pratique, et suggère par exemple de s’intéresser à ‘association entre les attitudes des professionnels en matière d’allaitement et les avantages perçus des mères allaitantes, ce qui  pourrait fournir une meilleure compréhension des influences et des mécanismes de travail de l’IHAB et de la neo-IHAB.

MÄKELÄ, Heli, AXELIN, Anna, KOLARI, Terhi, et al. Healthcare Professionals’ Breastfeeding Attitudes and Hospital Practices During Delivery and in Neonatal Intensive Care Units: Pre and Post Implementing the Baby-Friendly Hospital Initiative. Journal of Human Lactation [en ligne]. Novembre 2021, p. 089033442110583. DOI 10.1177/08903344211058373.

Pour aller plus loin  :

*La revue Journal of Human Lactation est consultable sur place sur RDV ou en prêt pour les adhérents.
Voir les conditions de consultation au Centre de Ressources CERDAM d’IPA.
Publié par : JC, Documentaliste IPA.

Mots clés : , , , ,

Articles en lien

  • La formation en allaitement en maternité IHAB : état d’esprit, sentiment de compétence et investissement des soignants

    Cas de la maternité de l’Hôpital Saint Joseph à Marseille, pendant la démarche pour le label Initiative Hôpital Amis des […]

    Lire la suite >
  • Cérémonie de remise des label IHAB – Replay

    Le 25 janvier 2022 s’est tenue la cérémonie de remise des labels IHAB aux 27 MATERNITÉS qui l’ont obtenu ou […]

    Lire la suite >
  • « La deuxième mère » : comment l’industrie de l’alimentation infantile capture la science, les professions de santé et la société civile en France

    Cette étude révèle le positionnement et l’influence de l’industrie des substituts du lait maternel dans le paysage français La plupart […]

    Lire la suite >