Protéger et soutenir le Code OMS pendant la pandémie de COVID-19

26 août 2020 | Actualités scientifiques

Joan Dodgson, éditrice de Journal of Human Lactation, présente ses inquiétudes sur le non respect du code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS, notamment en cette période de pandémie mondiale.

La pandémie de coronavirus a changé la routines de tout le monde, individus et institutions confondues. Anxiété et stress sont de plus en plus présents, et les recommandations sont parfois contradictoires.
Profiter des incertitudes et des peurs des parents a été une stratégie de marketing de grandes compagnies commerciales depuis des années. Et bien sur, ces stratégies peuvent aller à l’encontre du code international de commercialisation des substituts du lait maternel.

“Le Code demande aux pays de protéger l’allaitement en mettant fin aux pratiques commerciales irrégulières portant sur les substituts de lait maternel (dont le lait maternisé), les biberons et les tétines. Il a aussi pour objectif de veiller à ce que les substituts de lait maternel soient utilisés sans risques quand ils sont nécessaires. Il interdit toute forme de promotion des substituts—dont la publicité, les cadeaux aux professionnels de santé et la distribution d’échantillons gratuits.” – OMS, 2016. (1)

Le volume 36 de Journal of Human Lactation (août 2020) met en avant une étude qui rejoint tout particulièrement ces inquiétudes : un nouveau modèle est développé suite à des observations de soins apportés aux nourrissons allaités pendant la crise migratoire du Bangladesh de 2017.(2) Les chercheurs ont montré comment, malgré une telle crise humanitaire, les organismes on pu tout de même adhérer au code OMS, et devenir un exemple pour les crises humanitaires à venir.

Pour finir, Dodgson évoque ce que l’on peut faire pour protéger le code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS :

  • Rester au courant de ce que les organismes autour de nous font pour soutenir et respecter le code OMS.
  • Intervenir quand cela est possible, pour plaidoyer en faveur du code et changer nos propres pratiques.
  • Rendre visible les pratiques qui vont à l’encontre du code, notamment en participant au système de veille mis en place par IFBAN/OMS, traçant les violations au code : NetCode.(3)

 

DODGSON, Joan E. Protecting and Supporting the WHO International Code During COVID-19. Journal of Human Lactation, 2020, vol. 36, no 3, p. 387-389.*

 

Cités dans cet article :

  1. OMS : Les lois destinées à protéger l’allaitement sont insuffisantes dans la plupart des pays.
  2. Etude : Appropriate Infant and Young Child Feeding Practices in an Emergency for Non-Breastfed Infants Under Six Months: The Rohingya Experience.*
  3. Netcode : Suivi de la commercialisation des substituts du lait maternel : protocole applicable aux évaluations périodiques.

Pour aller plus loin  :

 

*Ces documents sont disponibles sur demande chez IPA.
Les revues Journal of Human Lactation et Breastfeeding Medicine sont consultables sur place sur RDV ou en prêt pour les adhérents.
Voir les conditions de consultation au Centre de Ressources CERDAM d’IPA.
Publié par : EB, Documentaliste IPA.

Mots clés :

Articles en lien

  • Mise à jour du formulaire d’auto évaluation IHAB et critères pour les services de maternité et de néonatalogie

    Le formulaire d’auto-évaluation IHAB permet aux équipes de maternité et de néonatalogie d’évaluer dans quelle mesure leurs pratiques suivent les […]

    Lire la suite >
  • Code international de commercialisation des substituts du lait maternel : un cours en ligne pour se former

    L’UNICEF propose un cours en ligne gratuit sur le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel. Un cours […]

    Lire la suite >
  • Journée Régionale de l’allaitement 2018 : les ressources du CERDAM d’IPA pour aller plus loin

    Pour approfondir les sujets abordés lors de la Journée Régionale de l’allaitement 2018, les documentalistes du  CERDAM (CEntre de Ressources […]

    Lire la suite >