Continuer d’allaiter avec le Coronavirus (2019-nCoV) et autres infections respiratoires

25 février 2020
Coronavirus et allaitement-ipa

Coronavirus et allaitement : oui, vous pouvez continuer d’allaiter avec le COVID-19.

Ce que dit  l’OMS

Dès janvier, l’OMS a publié un document sur les lignes directrices provisoires pour les personnes présentant des symptômes du nouveau coronavirus (nCOV) et souhaitant allaiter :

Compte tenu des avantages du lait maternel et de son rôle insignifiant dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer à allaiter. La mère doit porter un masque médical lorsqu’elle est à proximité de son nourrisson et respecter soigneusement les gestes d’hygiène des mains avant tout contact étroit avec celui-ci. Elle doit aussi appliquer les autres mesures d’hygiène décrites dans le présent document.”

OMS. Soins à domicile pour les patients présumés infectés par le nouveau coronavirus (nCoV) présentant des symptômes bénins et prise en charge des contacts. 2019.

 

Le 28 avril 2020, l’OMS sort un document [pour le moment, en anglais] de questions-réponses sur le coronavirus et allaitement pour les professionnels de santé, avec un arbre de décision sur l’allaitement dans le contexte du COVID-19.

Les points-clés évoqués sont :

    • Les preuves disponibles vis-à-vis des risques de transmission du COVID-19 par le lait maternel.
    • Les effets protecteurs de l’allaitement maternel et le peau à peau.
    • Les effets négatifs de l’usage inapproprié du lait artificiel. 

L’arbre décisionnel montre comment ces recommandations pourraient être mises en pratique par les professionnels de santé, les services de santé et la communauté, lorsque ces personnes travaillent avec des mères et des familles.

 

Ce que dit La Leche League

Par ailleurs, La Leche League International a écrit un article sur le fait de continuer d’allaiter, même lorsque la mère est infectée par un virus respiratoire (Coronavirus inclus).

En effet, le nourrisson aura déjà été en contact avec le virus par le biais de la mère ou d’un membre de sa famille et le fait de continuer l’allaitement maternel apportera le plus de bénéfices.
Dans l’article, les auteurs précisent les risques que peuvent engendrer l’arrêt soudain de l’allaitement (traumatisme émotionnel, futur refus du sein, problèmes de lactation, diminution de l’immunité…).

Par ailleurs, la Leche League regroupe quelques études sur l’allaitement, le lait humain et le COVID-19.

On retrouve également sur leur site des témoignages de mères touchées par le coronavirus.

 

Ce que dit l’Academy of Breastfeeding Medicine (ABM)

Le 9 avril 2020, Alison Stuebe, présidente de l’Academy of Breastfeeding Medicine aborde la question : Coronavirus et allaitement – les nouveaux-nés doivent-ils être séparés de leurs mères atteintes du Covid-19 ?

Elle rappelle d’abord que l’OMS recommande de continuer à allaiter, recourir au peau à peau, mais de bien se laver avant. Ensuite elle évoque les recommandations du CDC aux Etats-Unis qui, eux, préfèrent séparer la mère de l’enfant temporairement, tout en permettant à la mère d’exprimer son lait pour le faire donner à l’enfant par quelqu’un de sain. Selon l’autrice, le bénéfice de cette méthode est qu’elle minimise bien la possibilité de transmettre le virus pendant le temps à l’hôpital, mais Stuebe présente plusieurs choses à prendre en compte dans la décision de séparer la mère de l’enfant, pour qu’ils restent tous deux en bonne santé après la sortie de l’hôpital :

La séparation peut ne pas prévenir l’infection ;
Interrompre le peau à peau peut perturber la physiologie du nouveau-né ;
La séparation stresse les mamans ;
La séparation perturbe la provision de lait maternel, ce qui perturbe donc la protection immunitaire que le lait maternel apporte ;
La séparation précoce perturbe l’allaitement maternel, ce qui augmente les risques d’hospitalisation pour pneumonie.

STUEBE, Alison. Should Infants Be Separated from Mothers with COVID-19? First, Do No Harm. Breastfeeding Medicine, 2020.

 

Ce que dit ILCA

En mars, l’International Lactation Consultant Association a déclaré :

“All international world health guidelines agree: Breastfeeding should continue and be supported during the COVID-19 epidemic, with appropriate precautions.”

Toutes les directives sanitaires mondiales sont d’accord : l’allaitement maternel devrait continuer et être soutenu pendant l’épidémie de COVID-19, avec des précautions appropriées.”

 

Ce que dit la Société Française de Néonatalogie

Les recommandations de la SFN pour la mère et son nouveau-né précisent :

Respect des volontés d’allaitement. L’allaitement maternel est recommandé pour les femmes qui désirent allaiter (AJOG 2020 Feb 24). En cas de séparation mère-enfant, un guide pour la gestion du lait maternel est en cours de rédaction.”

Dans tous les cas, chacun est encouragé à respecter les pratiques d’hygiène de base telles que se laver les mains et porter un masque pour empêcher la propagation des virus.

 

 

Intervention du Dr Pillot

Dans son courrier du 9 mars, le Dr Marc Pilliot, souligne :

“Dans ce contexte de pandémie, il y a lieu de rappeler l’effet très protecteur de l’allaitement maternel : le lait de mère est antimicrobien et antiviral ; il permet de moduler l’immunité de l’enfant ; il diminue très nettement la vulnérabilité des enfants aux infections ainsi que les hospitalisations pour troubles respiratoires.

 

 

D’autres ressources pour aller plus loin  :

Ressources ajoutées en février 2020 :

Ressources ajoutées en mars 2020 :

Ressources ajoutées en avril 2020 :

Ressources ajoutées en mai :

 

Publié par : EB et KMN, Documentalistes IPA.
Mise à jour le 29/04/2020
Coronavirus et allaitement

Mots clés : , , , , , , ,