Déshydratation hypernatrémique néonatale chez les nouveau-nés nourris au sein : une étude prospective

29 décembre 2023 | Actualités scientifiques

Fin de cette année, l’étude prospective intitulée « Neonatal hypernatremic dehydration in breastfed neonates: a prospective study unmasking the influences of breastfeeding practices and early weight monitoring » que l’on peut traduire par « Déshydratation hypernatrémique néonatale chez les nouveau-nés nourris au sein : une étude prospective démasquant l’influence des pratiques d’allaitement et de la surveillance précoce du poids » a été menée par l’équipe d’Ishani Arora du département de pédiatrie au Datta Meghye institute of Hugher Education ans Research (DU) en Inde.

La déshydratation hypernatrémique chez les nouveau-nés est une cause rare mais grave de réhospitalisation, en particulier chez les nouveau-nés exclusivement allaités. L’objectif était d’étudier l’incidence, caractéristiques maternelles et néonatales associées et facteurs de risque, et présentant des caractéristiques de déshydratation hypernatrémique néonatale.

Conclusion de l’étude :

« La déshydratation hypernatrémique néonatale (NHD) pose un défi clinique important, en particulier chez les nouveau-nés en bonne santé à terme, exclusivement allaités au sein. Dans notre étude prospective, nous avons trouvé une incidence de 4,7 %, soulignant l’importance d’une surveillance vigilante des pratiques d’allaitement afin d’identifier rapidement les problèmes liés à l’allaitement. Des facteurs maternels tels qu’un début tardif de l’allaitement, des techniques d’allaitement inadéquates et des problèmes liés au sein maternel ont été identifiés comme contribuant de manière significative au NHD. Il a été constaté que les mères primipares couraient un risque plus élevé, ce qui souligne la nécessité d’une éducation ciblée sur l’allaitement maternel et d’un soutien aux mères primipares. Les caractéristiques néonatales, y compris la perte de poids au-delà des limites attendues et la diminution du débit urinaire, étaient des indicateurs clés de la NHD, ainsi que d’autres caractéristiques telles que la léthargie et la jaunisse. L’étude a réaffirmé le rôle essentiel d’un allaitement maternel fréquent et efficace pour maintenir des niveaux d’hydratation appropriés chez les nouveau-nés et prévenir la NHD. Nos résultats mettent en évidence le rôle essentiel de bonnes pratiques d’allaitement, d’un soutien précoce aux nouvelles mères et de l’utilisation stratégique d’outils tels que la surveillance quotidienne du poids et les graphiques de perte de poids pour prévenir et traiter la NHD chez les nourrissons. »

Etude à lire en entière ici.

Source : Ishani Arora Hemant Juneja Heena Bhandekar Manju Chandankhede (2024) Déshydratation hypernatrémique néonatale chez les nouveau-nés allaités : une étude prospective démasquant les influences des pratiques d’allaitement et de la surveillance précoce du poids, The Journal of Maternal-Fetal & Neonatal Medicine, 37 : 1, DOI : 10.1080/14767058.2023.2299568

Articles en lien

  • L’impact de l’Initiative Hôpital Amis des Bébés sur les taux d’allaitement dans les maternités en France

    Les mères qui accouchent dans des maternités accréditées par la BFHI (Baby-Friendly Hospital Initiative) présentent des taux d’allaitement exclusif plus […]

    Lire la suite >
  • Commercialisation des substituts du lait maternel : mise en œuvre nationale du Code international, état des lieux 2024

    L’OMS a publié un rapport concernant la mise en application du Code OMS dans les pays.   « Ce rapport […]

    Lire la suite >
  • Contribution de l’allaitement à la santé de la mère par la GIFA

    L’association genevoise de la GIFA (Geneva Infant Feeding Association) a publié une ressource en ligne très intéressante pour les professionnel.les […]

    Lire la suite >