Étude de cas : lactation induite chez une femme transgenre

11 avril 2018 | Actualités scientifiques

Lactation induite chez une femme transgenre

Cette étude présente le cas d’une femme transgenre de 30 ans qui a souhaité allaiter son bébé adopté. Après un traitement hormonal (estradiol, progestérone), l’administration d’un galactogogue et l’utilisation d’un tire-lait, elle a réussi à obtenir un volume de lait maternel suffisant pour être la seule source d’alimentation de son enfant pendant 6 semaines. Ce cas illustre que, dans certaines circonstances, une lactation modeste mais fonctionnelle peut être induite chez les femmes transgenres.

 

Reisman T, Goldstein Z. Case report: induced lactation in a transgender woman. Transgender Health 2018 3:1, 24–26.

 

Pour aller plus loin :

Publié par : V.M, Documentaliste IPA.

Mots clés : , , ,

Articles en lien

  • Le soutien à l’allaitement pour les personnes des communautés queer, transgenres ou “LGBTQI+”

    Retour sur le numéro spécial du Journal of Human Lactation ayant pour thème les spécificités des personnes s’identifiant LGBTQI+  en […]

    Lire la suite >
  • Relation entre le poids de la mère et les concentrations d’hormones du lait maternel

    Relation entre le poids de la mère avant, pendant et après la grossesse et les concentrations des hormones de satiété […]

    Lire la suite >
  • Protocole clinique #9 : Utilisation des galactogènes pour l’induction ou l’augmentation de la sécrétion lactée

    Ce protocole clinique n°9 mis à jour en 2018 par l’Academy of Breastfeeding Medicine passe en revue les principaux galactogogues, […]

    Lire la suite >