Un composé présent dans le lait maternel lutte contre les infections bactériennes néfastes

30 octobre 2019 | Actualités scientifiques

Des chercheurs identifient un composé du lait maternel capable de lutter contre des infections causées par des bactéries néfastes : le glycérol monolaurate (GML), aussi appelé monolaurine.

Selon l’analyse, le lait maternel contiendrait 200 fois plus de GML que la lait de vache, alors que les préparations infantiles pour nourrissons n’en contiennent pas du tout.

Patrick M. Schlievert, Samuel H. Kilgore , Keun Seok Seo, et al. Glycerol Monolaurate Contributes to the Antimicrobial and Anti-inflammatory Activity of Human Milk. Scientific reports, October 2019, 9(1), 1-9.

Pour aller plus loin  :

Ces articles sont également disponibles sur demande chez IPA. Voir les conditions de consultation au Centre de Ressources CERDAM d’IPA 
Publié par : EB, Documentaliste IPA.

Mots clés : , , ,

Articles en lien

  • Comment le marketing des substituts du lait maternel fonctionne

    Nous célébrons cette semaine les 40 ans du Code international sur la commercialisation des substituts du lait maternel. Un article […]

    Lire la suite >
  • Co-allaitement : le lait maternel est-il adapté aux enfants d’âges différents ?

    Les mères allaitantes qui accouchent d’un nouvel enfant sont confrontées à une prise de décision : allaiter simultanément ou sevrer […]

    Lire la suite >
  • Y-a-t’il assez de vitamine C dans le lait maternel pasteurisé ?

    Les nourrissons nés à terme nourris exclusivement avec du lait maternel de donneuses peuvent nécessiter une supplémentation en vitamine C […]

    Lire la suite >