L’allaitement est-il féministe ? – Regard sur l’intervention de Béatrice Kammerer lors des JRA 2021

22 décembre 2021 |

Les Journées Régionales de l’Allaitement 2021 vues par  Pernelle Pastorelli , infirmière puéricultrice, consultante en lactation IBCLC, détentrice du DUAM UMFCS Aix-Marseille Université et membre du CA d’IPA.

De manière générale, les personnes ont souvent des idées (parfois arrêtées) sur l’allaitement mais on ne sait pas toujours d’où celles-ci proviennent.
L’intervenante expose de manière très dynamique et ludique les différents courants féministes au cours de l’histoire qui ont eu une influence plus ou moins importante sur la vision de la société sur l’allaitement. Nous avons plus ou moins la notion des premiers courants comme le « maternaliste » avec la création de « l’heure d’allaitement » et la revendication du congé maternité. Et en opposition, nous retrouvons le deuxième courant ; celui-ci voyant la maternité comme une aliénation illustré par Simone de Beauvoir. Mais nous avons peut-être moins connaissance du courant « essentialiste » faisant référence à la sacralisation de la maternité et du corps féminin avec un refus du patriarcat et du dictat masculin notamment avec une fierté de la femme de pouvoir allaiter son enfant comme bon lui semble.
J’ai trouvé intéressant que Béatrice Kammerer puisse nous éclairer sur certains points de vue, se positionner pour d’autres, tout en laissant l’espace à la réflexion de chacun et de cheminer.
Une argumentation bien amenée pour laquelle on a envie d’aller plus loin, de penser mais pour laquelle nous aimerions également que la société évolue. Nous souhaiterions voir les regards changer et qu’ils ne soient plus « aussi tranchés ».

Il y a toujours quelque chose à dire, « à conseiller » mais à quel moment tenons-nous compte des désirs, des convictions de la mère allaitante afin de l’accompagner du mieux possible?

Béatrice Kammerer se place en tant que « féministe du libre choix » en opposition notamment à certaines associations/ structures qui pourraient être dans l’incitation ou la culpabilisation dans le fait de ne pas allaiter.
Cependant, pour avoir travaillé ailleurs, nous sommes un des seuls pays où les femmes doivent « faire face à leur propre choix » et que parfois, par conséquent, elles sont « livrées » à ceux-ci sans toujours avoir été informées de manière éclairée.

Merci pour cette intervention claire et pleine de convictions.

Pour aller plus loin  :

*Certains documents sont disponibles au Centre de Ressources Documentaires d’IPA (CERDAM). Consultation sur place et prêt à distance possible pour les adhérents. Voir conditions .
(Devenir bénévole chez IPA)
Publié par : JC, Documentaliste IPA.

Mots clés : , ,

Articles en lien

  • Consultante en lactation : Limites d’intervention et charte de déontologie – Regard sur l’intervention de Sylvie Balmer lors des JRA 2021

    Les Journées Régionales de l’Allaitement 2021 vues par  Elise Armoiry , pharmacienne, consultante en lactation IBCLC, et membre du CA […]

    Lire la suite >
  • Les freins : mythe ou réalité ? – Regard sur l’intervention du Dr Gisèle Gremmo-Féger lors des JRA 2021

    Les Journées Régionales de l’Allaitement 2021 vues par  Marie-Xavier Laporte , diététicienne, consultante en lactation (DIULHAM) et membre du CA […]

    Lire la suite >
  • Allaitement et biologie de l’évolution – Regard sur l’intervention du Dr Perino lors des JRA 2021

    Les Journées Régionales de l’Allaitement 2021 vue par  Dr I. Loras-Duclaux , pédiatre, gastro-entérologue-nutrition, membre du CA d’IPA. Au cours […]

    Lire la suite >