Démarrage précoce de l’allaitement maternel : recommandation OMS 2018

05 novembre 2018 | Recommandations officielles

L’OMS met à jour ses données sur la problématique du démarrage précoce de l’allaitement maternel dans sa bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA).

“On parle de « démarrage précoce » quand l’allaitement maternel débute dans l’heure qui suit la naissance. Cette manière de procéder permet à l’enfant de recevoir le colostrum (« premier lait »), riche en facteurs de protection.

Les données actuelles indiquent que le contact peau contre peau entre la mère et le nouveau-né peu après la naissance aide à débuter l’allaitement au sein, accroît la probabilité d’un allaitement maternel exclusif pendant un à quatre mois et allonge la durée totale de l’allaitement au sein. Il semble également que les nouveau-nés qui ont été mis très tôt peau contre peau avec leur mère interagissent davantage avec la mère et pleurent moins.

L’OMS recommande que les mères commencent à allaiter leur enfant au sein dans l’heure qui suit la naissance. Immédiatement après la naissance, les nouveau-nés doivent être placés peau contre peau avec leur mère pendant une heure au moins et il faut inciter les mères à repérer le moment où leur enfant est prêt à prendre le sein, en leur proposant une aide si nécessaire.”

Pour aller plus loin  :

Publié par : V.M, Documentaliste IPA.

Mots clés : , , , ,

Articles en lien

  • Rapport “les 1000 premiers jours de l’enfant” : zoom sur l’allaitement

    Le rapport 2020 sur les 1000 premiers jours de l’enfant, basé sur les apports de la science, évoque les bienfaits […]

    Lire la suite >
  • Le peau à peau prépare le nourrisson à l’allaitement

    Certains soins prénataux et néonataux peuvent avoir un impact sur l’allaitement, comme le peau à peau immédiat. Selon cette étude de […]

    Lire la suite >
  • L’allaitement exclusif peut atténuer l’augmentation de l’indice de masse corporelle chez les enfants génétiquement prédisposés

    Des chercheurs ont souhaité voir si la durée et l’exclusivité de l’allaitement maternel peuvent minimiser l’augmentation de l’indice de masse […]

    Lire la suite >